F. L. C. C. Consultant Informatique

...

Login

Calendar

«»
July 2019
MTWTFSS
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 
FrenchEnglish

Steganographie - Poem

Written by  Fabrice
Rate this item
(2 votes)

 

argaiv1673

This is a letter from George Sand to Alfred de Musset :

Je suis très émue de vous dire que j'ai
bien compris, l'autre jour, que vous avez
toujours une envie folle de me faire
danser. Je garde un souvenir de votre
baiser et je voudrais que ce soit
là une preuve que je puisse être aimée
par vous. Je suis prête à vous montrer mon
Affection toute désintéressée et sans cal-
cul. Si vous voulez me voir ainsi
dévoiler, sans aucun artifice mon âme
toute nue, daignez donc me faire une visite
Et nous causerons en amis et en chemin.
Je vous prouverai que je suis la femme
sincère capable de vous offrir l'affection
la plus profonde et la plus étroite
Amitié, en un mot, la meilleure amie
que vous puissiez rêver. Puisque votre
âme est libre, alors que l'abandon où je
vis est bien long, bien dur et bien souvent
pénible, ami très cher, j'ai le coeur
gros, accourez vite et venez me le
fait oublier. À l'amour, je veux me sou-
mettre.


A priori, if you do not understand that this letter hides an another one, it's beautiful, full of poetry ...

Now read the first line and then a line on two ...

It is means :

I am very excited to tell you that I always have a mad desire to fuck and I want it to be by you. I'm ready to show you my ass. If you want to see me naked and, therefore, deign to visit me I will prove that I am the woman the deepest and the narrowest you can dream. Since your screw is very long, very hard and often large, come soon and come to make it in me.


Alfred de Musset replied :

Quand je vous jure, hélas, un éternel hommage
Voulez-vous qu'un instant je change de langage
Que ne puis-je, avec vous, goûter le vrai bonheur
Je vous aime, ô ma belle, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n'ose dire
Avec soin, de mes vers, lisez le premier mot
Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

Read the first words :

When I swear to you, alas, an eternal tribute
Do-you want a moment I change language
What can I do with you taste the true happiness
I love you, my pretty, and my pen in delirium
sleep on paper what I dare say
With care, my verses, read the first word
You know what remedy to my ills.


Similarly George Sand replied:

Cette grande faveur que votre ardeur réclame
Nuit peut-être à l'honneur mais répond à ma flamme.

This great enthusiasm for your calls
Night may be in the spotlight but meets my flame.

 

Last modified on Wednesday, 16 February 2011 16:28

Leave a comment

Les champs avec un * sont obligatoire. Le code HTML est autorisé.

Make sure you enter the (*) required information where indicated.
Basic HTML code is allowed.

Joomla 1.5 Templates by Joomlashack